Qui suis-je ?

Régine est mon prénom.
Vancoillie est mon nom de famille depuis 65 ans (et pourtant je ne me sens pas du 3eme âge !).
Reusens était mon nom de femme mariée depuis 38 ans.
Mère de trois enfants qui ont entre 32 et 38 ans.

Mon parcours ?

Une enfance et une adolescence libre au Congo,
Des expériences de vie bourlingueuses,
Puis j’ai fait des études qui ont forgé ce que je suis devenue :

  • une licencie en psychologie depuis 1973,
  • une licencie en pédagogie depuis 1980,
  • des formations de base en analyse transactionnelle, systémique, PNL, rebirth, communication non violente, négociation, pensée positive, tantra, alimentation végétarienne, etc…
  • un certificat de gestalt-praticien depuis 1993,
  • un diplôme de formatrice en communication efficace et humaniste selon Thomas Gordon depuis 1995.

Tout au long de ces années, je me suis enrichie en tant que psychologue, d’expériences dans des institutions aussi différentes que celles d’handicapés mentaux adultes, d’enfants placées par le juge, d’entreprise, d’un PMS, d’un centre de soutien aux personnes atteintes de cancers.

J’ai, dans des écoles normales maternelles, primaires et secondaires, fonctionné comme professeur de psycho-pédagogie.

C’est, actuellement et essentiellement au sein de l’EPE – École des Parents et des Éducateurs -, que je forme à la communication efficace selon Thomas Gordon, à l’écoute centrée sur la personne selon Rogers et à l’estime de soi.

Ces formations intéressent soit des personnes librement inscrites dans un groupe ouvert ou des équipes professionnelles. C’est surtout du personnel éducatif à l’enfance que je rencontre : crèche, accueil extrascolaire, enseignement… Ensemble, on voit comment gérer les conflits, se parler et s’écouter, s’affirmer face aux autres sans les écraser, développer l’estime de chacun.

Solidement outillée de mes nombreuses connaissances et expériences, je me sens concernée par l’humain.
J’aime lui proposer d’apprendre une communication plus sereine au sein de sa famille ou plus respectueuse dans les équipes et organismes.
J’aime cheminer un temps auprès des personnes qui cherchent, par un soutien psychologique, un équilibre meilleur dans leur vie.

Cheminer dans le désert est pour moi la réunion de ces ouvertures : revenir à sa source, écouter le vent, l’autre le chamelier, le rien, s’exprimer au plus près de soi, se négocier un temps de douceur, fort de la chaleur du groupe, respirant enfin amplement et méditant au sommet de la dune la plus haute, haute de sa propre grandeur.